Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Andreas N.

Konstantinos MANOS (1869-1913), l’inclassable.

Donateur, auteur, parolier, poète, sportif, combattant, révolutionnaire, politique, … Konstantinos Manos (Κωνσταντίνος Μάνος ; Athènes 1869 - Longada 1913) était sur tous les fronts.

Portraits de K. Manos.Portraits de K. Manos.

Portraits de K. Manos.

Konstantinos est né en 1869 à Athènes, dans une famille phanariote (voir photos ci-dessous) ayant joué un rôle dans la lutte pour la libération de la Grèce au XIXème siècle. Il étudie les sciences politiques à Leipzig et à Heidelberg, puis la philologie et la philosophie à Oxford. Diplômé à 22 ans, il sera même pendant six mois le professeur particulier de l’impératrice Elisabeth d’Autriche (Sissi), avant de décider de servir sa patrie.

Les Grecs qui habitaient le quartier du Phanar (Constantinople) à l'époque ottomane étaient appelés les phanariotes, descendant en partie de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie byzantine.Les Grecs qui habitaient le quartier du Phanar (Constantinople) à l'époque ottomane étaient appelés les phanariotes, descendant en partie de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie byzantine.

Les Grecs qui habitaient le quartier du Phanar (Constantinople) à l'époque ottomane étaient appelés les phanariotes, descendant en partie de l'aristocratie et de la haute bourgeoisie byzantine.

Les Universités de Heidelberg et de Leipzig. L'impératrice Sissi.Les Universités de Heidelberg et de Leipzig. L'impératrice Sissi.
Les Universités de Heidelberg et de Leipzig. L'impératrice Sissi.

Les Universités de Heidelberg et de Leipzig. L'impératrice Sissi.

Grand sportif, il fait partie des principaux donateurs et des organisateurs des premiers Jeux Olympiques modernes de 1896 à Athènes. Il fait tout pour convaincre l’Europe d’organiser ces jeux en Grèce. Il y participe en tant que chef des « stadiers ». Lui-même parolier de l’hymne olympique, il mène le défilé des vainqueurs, devant Spyrídon Loúis (champion de marathon) lors de la cérémonie de clôture. La même année, il édite un guide de l’athlétisme.

Spyrídon Loúis, champion olympique de l'épreuve de marathon.

Spyrídon Loúis, champion olympique de l'épreuve de marathon.

Affiches et photos des jeux de 1896. Spyridon Louis et Konstantinos Manos accueillis dans le stade.
Affiches et photos des jeux de 1896. Spyridon Louis et Konstantinos Manos accueillis dans le stade.
Affiches et photos des jeux de 1896. Spyridon Louis et Konstantinos Manos accueillis dans le stade.
Affiches et photos des jeux de 1896. Spyridon Louis et Konstantinos Manos accueillis dans le stade.

Affiches et photos des jeux de 1896. Spyridon Louis et Konstantinos Manos accueillis dans le stade.

En 1890, il a déjà écrit un recueil de poèmes « Paroles de cœur » (Λόγια της Καρδιάς) inspirés par la nature, l’amour, l’exil et l’hellénisme. En 1905, il traduit Antigone de Sophocle, version qui fait encore foi de nos jours.

Mais l’Epire, la Macédoine, la Thrace et la Crète étaient encore sous domination ottomane. Il décide de mettre à disposition de la Grèce sa propre vie. Il combat en Crète où il participe à la révolte de Therissos (1905) puis il rejoint le front des guerres balkaniques. Entre deux combats, il voyage jusqu’en Alaska puis, de retour, il occupe la fonction de maire de Chania (dans une Crète désormais autonome) pendant deux ans avec Elefthérios Venizélos comme Conseiller municipal ; il est ensuite élu député.

Les trois chefs insurgés : K. Phoumis, E. Venizelos, K. Manos (Van Den Brule Alfred, 1907)

Les trois chefs insurgés : K. Phoumis, E. Venizelos, K. Manos (Van Den Brule Alfred, 1907)

Il part alors se battre en Macédoine où les Bulgares occupent le terrain. Il est fait prisonnier des Turcs pendant quelques temps.

Rentré à Athènes, il est à deux reprises élu député de l’Attique. Il en profite pour soutenir la langue démotique face aux puristes.

"K. Manos et la question linguistique". La question linguistique grecque (γλωσσικό ζήτημα) est une controverse qui a opposé les partisans de l’utilisation, comme langue officielle, du grec populaire (ou grec démotique), à ceux qui lui préféraient une version plus savante et proche du grec ancien, la katharévousa.

"K. Manos et la question linguistique". La question linguistique grecque (γλωσσικό ζήτημα) est une controverse qui a opposé les partisans de l’utilisation, comme langue officielle, du grec populaire (ou grec démotique), à ceux qui lui préféraient une version plus savante et proche du grec ancien, la katharévousa.

En 1909, il devient le premier Grec à effectuer un vol d’avion en tant que passager. Impliqué dans les guerres balkaniques, il rassemble 300 Crétois et part en Epire où il est blessé à deux reprises.

Il décède lors d'un accident d'avion dû à un problème mécanique le 4 avril 1913. Il effectuait alors un vol de reconnaissance au-dessus de la région de Thessalonique au cours de la Première Guerre balkanique. Lui et le lieutenant Emmanuel Argyropoulos, qui l'accompagnait, deviennent les deux premiers aviateurs grecs de l'histoire à mourir en avion.

Konstantinos Manos et Emmanuel Argyropoulos.

Konstantinos Manos et Emmanuel Argyropoulos.

Konstantinos Manos reste un exemple pour les Grecs, malheureusement parti trop tôt.

 

Généalogie :

Fils du général Thrasyvoulos Manos (Phanar ou Nauplie, 1835 - Athènes, 1922) et de son épouse Roxane Mavromichalis (Athènes 1848 - Athènes 1905) et frère de Pétros Mános, il est l'oncle d'Aspasia Manos, princesse de Grèce et épouse du roi Alexandre Ier de Grèce. Il se maria à Athènes en 1899 avec Henriette Isabelle Merlin (1878-1931), fille de Charles Prior Merlin (1850 - 1898) et de son épouse Irène Stournari (1850 - Argostoli 1905).

Source  : Magazine grec « Historia », n° 410, août 2002

Source : Magazine grec « Historia », n° 410, août 2002

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article